FANDOM


Yukimura Sanada
Yukimura Sanada
(真田 幸村, Sanada Yukimura)

Nobushige Sanada (真田 信繁, Sanada Nobushige)

Informations
Sexe Masculin Masculin
Race Humain
Résidence Osaka au début de Gate 7 puis Kyoto
Occupation Instituteur en maternelle
Oni Engetsu (偃月)
Serviteur(s) Le Sanada Jûyûshi ses 10 fidèles serviteurs avec notamment,

Sasuke Sarutobi Masculin et Saizô Kirigakure Masculin

Personnage historique Yukimura Sanada (1567-1615) célèbre samouraï du clan Sanada
Caractéristiques physiques
Cheveux Noirs (blancs quand il fusionne avec Engetsu)
Yeux Bleus (jaunes quand il fusionne avec Engetsu)
Pouvoirs Crée des kekkai, et contrôle d'un oni avec lequel il fusionne pour améliorer ses capacités.
Titre(s)
Série Gate 7
Début
Manga Chapitre 6 du volume 2 de Gate 7

Tachibana, Sakura et...

Média
Apparaît dans Manga

Yukimura Sanada (真田 幸村) est un des personnages de Gate 7, apparaissant dans le deuxième volume de la série.
On le découvre pour la première fois lorsque Sakura, Tachibana, Hana et Chikahito Takamoto viennent à sa rencontre, sur ordre de Hidetsugu Toyotomi, afin de le rallier à leur cause. Après un combat avec Sakura, Yukimura et ses hommes, les Sanada Jûyûshi, se joindront aux forces de l'Ura-Shichiken.
Dans la vie de tous les jours Yukimura est instituteur en maternelle. D'un naturel trop gentil et maladroit, il est le souffre douleur des enfants qui l'aiment malgré tout beaucoup.
Yukimura est l'un des nombreux fameux personnages historiques de la fin de l'ère Sengoku au Japon (XVI° siècle) qui apparaît dans ce manga.

Description du personnageModifier

HistoireModifier

Oni et pouvoirModifier

AnecdotesModifier

Le Prénom de Yukimura se compose de deux kanjis, 幸 (yuki) qui signifie "Bonheur", "chance", "bonne fortune" et de 村 (mura) qui signifie "village" ou "bourg".

De son vivant Yukimura ne fut jamais mentionné sous le nom de Yukimura. Il s'agit peut être d'un prénom de type "mot-valise"[1] rendant hommage à deux hommes qui furent importants pour le Sanada; son père Masayuki Sanada et Tsunamura Date.

Le véritable prénom de Yukimura, Nobushige, se compose de deux kanjis, 信 (nobu) qui est un kanji signifiant "croyance", "confiance" ou "foi" et de 繁 (shige) qui signifie "épaisseur", "densité".

Ce prénom fut pris en hommage à Nobushige Takeda, le jeune frère de Shingen Takeda, qui était un brave et respecté guerrier.

Son nom quant à lui se compose des kanjis 真 (sana) sifnifiant "vérité" ou "exactitude" et de 田 (da) signifiant "rizière".

Sanada Yukimura

Portrait de Mitsuhide Akechi

Le personnage de Yukimura Sanada comme la majorité des personnages de Gate 7, vient d'un personnage historique, Sanada Nobushige.

Nobushige (Yukimura) Sanada[2][3] (真田信繁, Sanada Nobushige), dont le nom d'enfance était Ben-maru (弁丸), est né très probablement en 1567 durant l'ère Keishô. Il est le second fils de Masayuki Sanada, un fidèle vassal du célèbre daimyo Shingen Takeda, et de Yamanote-dono. Il a pour frère aîné Nobuyuki Sanada.
En 1575, les deux frères aînés du père de Yukimura, Nobutsuna Sanada et Masateru Sanada, décèdent au cours de la bataille de Nagashino opposant les forces des Takeda (auxquelles sont rattachés les Sanada) aux forces d'Oda et de Tokugawa.
Masayuki, préalablement vassal de Shingen et Katsuyori Takeda, hérite du clan Sanada et part pour le château d'Ueda. Yukimura le suit, prenant aussi le nom des Sanada.
En 1582, les forces combinées de l'alliance des clans Oda et Tokugawa viennent à bout du clan Takeda qui est entièrement détruit. Les Sanada se voient contraint de se rendre à Oda Nobunaga. Cependant cette même année, Oda Nobunaga trouve la mort lors de l'incident du Honnō-ji où il est trahi par l'un de ses vassaux , Mitsuhide Akechi. Les Sanada retrouvent leur indépendance, dérivant entre les puissants daimyos du clan Uesugi, du clan Go-Hōjō et des Tokugawa.
Ainsi, en 1585, une querelle éclate entre le père de Yukimura, Masayuki, et Ujimasa Hôjô à propos de la possession du château de Numata. Ieyasu Tokugawa souhaite profiter de cette dissension pour attaquer le château des Sanada à Ueda.
En réponse à cette attaque Masayuki se tourne vers Kagekatsu Uesugi de la province d'Echigo, et lui fait envoyer comme otage son fils Yukimura qui sera placé sous la surveillance du général d'Uesugi, Mitsuchika Suda.
En retour le clan Uesugi dans une missive datée du 29 août 1585 confirme l'arrivée chez eux de Yukimura et l'envoi de troupe pour aider les forces de Sanada dans leur lutte contre les Tokugawa.
Grâce à cela, l'attaque d'Ieyasu sur le château de Ueda se solde par un échec.
Vers la fin de cette même année Masayuki Sanada prête allégeance à Hideyoshi Toyotomi, qui est alors l'homme le plus puissant du Japon, ce qui apporte une fin rapide à sa querelle avec les Tokugawa.
De plus, il est probable que cette allégeance ait aussi permis la libération de Yukimura, qui à son tour prêta allégeance au Toyotomi et se mit à leur service.

Statue de Yukimura

Statue de Yukimura Sanada dans la ville de Ueda, fief des Sanada

En 1587, Yukimura sert dans les forces japonaises dans la guerre contre la Corée. Puis en 1594 il épouse, Akihime (aussi connue sous le nom de Chikurinin), la fille adoptive de Yoshitsugu Ôtani l'un des principaux généraux d'Hideyoshi Toyotomi. Avec elle, il aura deux fils, Yukimasa Sanada et Morinobu Sanada, ainsi que trois filles, Aguri, Ayame et Akane.
En cette même année Hideyoshi donne l'ordre à Yukimura, à son père et à son frère aîné de fournir des hommes pour la construction du château de Fushimi. Le fait que Yukimura soit ainsi nommé par Hideyoshi alors qu'il n'est que le cadet de la famille Sanada montre l'importance qu'il pouvait avoir au sein du clan.
D'ailleurs l'affection de Hideyoshi Toyotomi, alors kampaku, envers lui est démontrée par le fait que Yukimura est autorisé à utiliser le nom du clan Toyotomi. Ainsi, il est parfois appelé Toyotomi Saemon-no-suke Nobushige (豊臣左衛門佐信繁).
En 1598, Hideyoshi Toyotomi meurt. Celui qui fut le chef tout puissant du Japon, laisse un fils en bas âge qu'il confit à cinq de ses fidèles généraux, dont Ieyasu Tokugawa. Ce dernier voit là une occasion de s'emparer du pouvoir, et rentre en conflit avec Mitsunari Ishida loyal à l'héritier de Toyotomi.
En 1600, en prélude à la bataille de Sekigahara Ieyasu Tokugawa rallie à lui plusieurs clans pour attaquer Uesugi Kagekatsu. Le clan Sanada obtempère au début. Cependant le 17 juillet 1600, Mitsunari Ishida défie Ieyasu Tokugawa en lui lançant 13 chefs d'accusation validés par trois des administrateurs placés à la régence du pays par Hideyoshi Toyotomi avant sa mort.
Ces derniers réaffirment que l'héritier de Hideyoshi n'est autre que son fils Hideyori, et déclare Tokugawa ennemi d'Etat.
Mitsunari Ishida lance un appel aux Sanada et leur demande de le rejoindre dans les forces de l'Ouest et la coalition anti-Tokugawa.
Masayuki et Yukimura quittent alors immédiatement l'armée de Tokugawa et rejoignent les forces de l'Ouest (celles des Toyotomi), se séparant de Nobuyuki, le frère aîné de Yukimura, qui reste fidèle aux forces de l'Est (celles des Tokugawa).

Plusieurs théorie s'opposent pour expliquer cette scission au sein de Sanada.
L'une des théories est que Masayuki, en accord avec Yukimura, aurait rejoint le camp de Ishida, qui était le camp le plus faible, afin qu'en cas de victoire la gloire du clan Sanada n'en soit que plus grande et qu'il gagne ainsi en puissance.
L'autre théorie est que Masayuki[4], après s'être concerté avec ses deux fils Nobuyuki et Yukimura, aurait décidé de jouer la carte de la sécurité en laissant un de ses enfants dans chacun des camps. Par ce stratagème quelque fut l'issu du combat le clan Sanada survivait.
Nobuyuki Sanada était marié à Komatsuhime, une fille de Honda Tadakatsu adoptée par Tokugawa Ieyasu. C'est ce qui aurait décidé de l'orientation de Nobuyuki pour le camp de l'Est, alors que Yukimura dont le beau-père, Yoshitsugu Ôtani soutenait Mitsunari Ishida, s'orienta pour le camp de l'Ouest.

Toujours est-il qu'après avoir choisi son camp Yukimura regagne, à la hâte, avec son père leur château de Ueda afin de se préparer au combat.
Sur le chemin de leur fief, les deux hommes s'arrêtent au château Numata alors géré par Komatsuhime[5], la belle-sœur de Yukimura.
Masayuki lui transmet un message : « Je veux voir mes petits-enfants », mais en réponse, la princesse apparaît en tenue guerrière en disant « Puisque nous partons pour ce conflit, et bien que vous soyez mon beau-père, je ne peux vous autorisez à rester dans ce château ».
Masayuki et Yukimura se réfugient alors au Shōkaku-ji où ils sont surpris de voir Komatsuhime, avec ses enfants arriver peu après, honorant le désir de Masayuki.
Puis les Sanada se retirent et fortifient leur château d'Ueda. Lorsque Hidetada Tokugawa marche avec une armée considérable sur le Nakasendō, les Sanada résistent et parviennent à repousser les 40 000 hommes de Tokugawa avec seulement 2000 hommes.
Le siège du château d'Ueda prend beaucoup plus de temps que prévu, huit jours, et Hidetada y perd le sens des priorités et ne se montre pas sur les champs de bataille de Sekigahara où les forces principales des Tokugawa attendent alors l'arrivée cruciale de son armée, une erreur qui met le clan Tokugawa en péril.
Cependant, le 21 octobre 1600 Ieyasu Tokugawa remporte la victoire tournant une page de l'histoire qui le mène lui et sa famille vers le shogunat.

Lettre de Yukimura Sanada

Lettre écrite par Yukimura Sanada

Du fait de leur appartenance au camp des vaincus, Yukimura et son père se retrouve dans une position délicate. Cependant, Nobuyuki, qui était lui dans le camp des Tokugawa, intercède en leur faveur auprès de Ieyasu, et les deux Sanada voient leur vie épargnée.
Ils sont toutefois exilés Kudoyama au Mont Koya dans la province de Kii dès la fin de l'année 1600. Yukimura a alors 32 ans. Durant cette exile la belle-sœur de Yukimura, Komatsuhime fera envoyer à Kudoyama de la nourriture et autres denrées nécessaires.
De nombreuses lettres de Yukimura, datant de cette époque, et qu'il envoie à son frère et à sa famille décrive son quotidien en exile. On sait qu'il est profite pour apprendre le renga[6], un genre de la poésie japonaise collaborative.
En 1611, son père décède au cours de cet exil.
La vie oisive qu'il mène à Kudoyama ne convient guère à Yukimura, aussi en 1614, lorsque Hideyori Toyotomi commence à rassembler des ronins dans le but de d'attaquer Ieyasu Tokugawa, Yukimura répond immédiatement à l'appel.
Il s'évade de son lieu d'exile en octobre 1614, et fait route vers le château d'Osaka où il devient l'un des principaux généraux d'Hideyori.
C'est au cours du siège du château d'Osaka qui suivra, que Yukimura s'illustrera par ses exploits et sera dès lors vu comme l'une des figures les plus audacieuses et attachantes de la fin de l'air Sengoku. On lui donnera dès lors les surnom de "Héros qui ne peut apparaître qu'une fois par siècle", "Démon écarlate de la guerre". Et Tadatsune Shimazu, un célèbre vétéran de l'invasion de Corée le nommera lui, "le premier guerrier du Japon" (日本一の兵).

Armure de Yukimura Sanada

Reproduction de l'armure de Yukimura Sanada

Ieyasu Tokugawa ne tardera pas à remarquer les mouvements de troupes levées par Hideyori, et décidera d'en finir avec son dernier réel rival potentiel.
Pour cela il lance le siège du château d'Osaka où réside Hideyori[7]. Ce siège se déroulera en deux campagnes, celle d'Hiver et celle d'Eté.

Le premier siège du château d'Osaka débute 19 novembre 1614 et dure jusqu'au 22 janvier 1615.
Les troupes de Toyotomi ne veulent pas reproduire les mêmes erreurs que quatorze ans auparavant, lors de la défaite de Sekigahara. Elles s'attardent à établir une structure de commandement solide et une stratégie. Il est ainsi décidé que plutôt que de combattre les forces de Tokugawa tout au long de son parcours jusqu'au château d'Osaka, de les attendre directement là-bas. Les troupes de Toyotomi compte sur la stratégie défensive de Yukimura et sa capacité à résister au siège, même en infériorité numérique (les troupes de Tokugawa comptent 194 000 hommes contre 113 000 pour celles de Toyotomi), comme lors du siège du château d'Ueda.
De son côté, Ieyasu conduit trois mille hommes de l'autre côté de la rivière Kizugawa, détruisant le fort qui s'y trouve. Une semaine plus tard, il attaque le village d'Imafuku avec mille cinq cents hommes, contre six cents défenseurs. Avec l'aide d'une escouade d'arquebusiers, il remporte une nouvelle victoire. Un certain nombre de petits forts et villages sont attaqués avant que le siège du château d'Ōsaka lui-même commence le 4 décembre.
Conscient que le château d'Osaka est vulnérable par le sud, les forces de Toyotomi ont fait le nécessaire avant l'arrivée de Tokugawa. Ainsi au Sud est creusé un fossé surplombé de palissades en bois. A l'intérieur de la zone de siège de grandes digues de terre et de pierre sont construites et les forces défensives de l'Est et de l'Ouest sont renforcées afin de protéger les routes menant au château.
Enfin, à l'extrémité orientale, à quelques kilomètres au Sud de l'entrée du château de Tamatsukuriguchi, une digue en forme de demi-lune renforcée avec des murs en bois est construite. C'est à partir de cette position défensive que Yukimura mènera ses troupes composées de 6000 arquebusiers. Cette barbacane sera nommée Sanada-maru. Les armées du shogun y sont repoussées à plusieurs reprises.
Ainsi les hommes de Tokugawa resserrent l'étau autour du château d'Osaka et s'attaque au Sud qu'ils savent plus faible. Les Tokugawa lance des assauts tout azimut sur le Sanada-maru. Le 3 janvier 1615, une première vague d'assaut contre la muraille de Yukimura est menées par Maeda Toshitsune à la tête de 12 000 hommes. Mais il doit bien vite se retirer après qu'une bonne partie de ses troupes ait été abattues par les salves de feu d'arquebuse tirées depuis le Sanada-maru.
Une deuxième vague d'assauts est alors lancée avec cette fois-ci le petit-fils d'Ieyasu Tokugawa, Matsudaira Tadanao, au commandement d'une troupe de 10 000 soldats avec en supplément 10 000 autres hommes du clan Ii, dirigé par Naotaka Ii. Cette fois-ci les troupes de Tokugawa sont accueillies par une grêle de plomb chaud. Toutefois, l'alliance Matsudaira-Ii parvient à résister à la salve et à faire une brèche dans le château de Hachomeguchi. Cependant, ils sont là accueillis par 8000 soldats de Toyotomi dirigés par Kimura Shigenari. Pressées par les troupes de Kimura face à eux et par le feu incendiaire de Yukimura à leur flan droit, les troupes de l'alliance Matsudaira-Ii doivent battre en retraite vers leurs lignes. Les hommes de Kimura les prennent alors en chasse et parviennent même à mettre en déroute 700 hommes de Tokugawa de plus, menés par Matsukura Shigemasa et Terazawa Hirotaka.
Le lendemain, le 4 janvier, les forces de Tokugawa repartent à l'assaut du Sanada-maru avec cette fois-ci 4000 hommes sous le commandement de Todo Takatora. Ce dernier parvient à faire une avancée au niveau de la porte de Tanimachiguchi , à l'ouest de la porte Hachomeguchi et à rompre brièvement le mur d’enceinte du château avant d'être repoussé par la contre-attaque féroce de 5000 soldats menés par Chôsokabe Morichika. Une fois de plus les troupes de Tokugawa doivent faire marche arrière.
Pour Tokugawa il devient évident que la stratégie défensive élastique de Yukimura et de son Sanada-maru, ne peut être vaincu par ses salves offensives répétées. En plus, Sanada et ses hommes lancent un certain nombre d'attaques contre les lignes de siège, et parviennent à les briser trois fois.
Ieyasu Tokugawa décide de changer de stratégie et d'utiliser l'artillerie en amenant trois cents canons, ainsi que des hommes pour creuser sous les murs.
Lorsque les tirs d'artillerie débutent le 8 janvier 1615, ils n'ont pas d'impact destructeur majeur, cependant ils ont un impact psychologique bien plus grand. En effet, ne supportant pas ces bombardements la mère de Hideyori Toyotomi, Yodogimi (ou Yodo-dono), ne tarde pas à faire pression sur son fils afin qu'il négocie un traité de paix avec Ieyasu. Hideyori accède au désir de sa mère et demande une reddition, 10 jours après le commencement des bombardements. Le 22 janvier, le siège hivernal prend fin, et Hideyori Toyotomi promet de ne pas lever de rébellion, et autorise le comblement des douves du château d'Ōsaka.

Tombe de Yukimura

Tombe de Yukimura Sanada

A peine la paix signée, le shogun Hidetada Tokugawa sur ordre de son père, Ieyasu, commence à détruire les défenses extérieures du château d'Osaka. Hideyori proteste en vain. Lorsque il fait reconstruire les douves et les murs de son château, Ieyasu déclare qu'il est temps d'en finir avec les Toyotomi un bonne fois pour toute. Affirmant qu'Hideyori a bafoué le traité de paix en renforçant son château et en ressemblant à nouveau des ronins, il fait lever une armée à Kyoto et repart à l'assaut du château d'Osaka pour la campagne d'Eté qui commence en avril 1615.
Sachant que cette fois il est inutile de rester derrière les murs de la citadelle affaiblie pour attendre le troupe de Tokugawa, les forces de Toyotomi décident de passer à l'offensive.
Le 29 avril, elles attaquent le château de Wakayama, une forteresse côtière appartenant à Asano Nagaakira, un allié du shogun. Les hommes d'Asano sortent du château, attaquent les envahisseurs et les repoussent.
Le 6 mai 1615 Yukimura et sa troupe personnelle sont confrontés aux forces du Dragon borgne de Sendai, Masamune Date. Yukimura est en infériorité numérique et perd le combat. Pourtant le lendemain lui et quelques-uns de ses hommes attaquent directement le camp d'Ieyasu. L'assault sera repoussé.
Au début de juin, l'armée du shogun arrive, avant que Hideyori Toyotomi fasse sécuriser toutes les terres qui peuvent être utilisé contre eux.
Le 2 juin 1615 débute la bataille Domyoji[8] où 2600 hommes de l'armée de l'Ouest (Toyotomi), affronte 23 000 hommes de l'armée de l'Est (Tokugawa). Le commandant du château d'Hideyori, Gotō Matabei tente de se replier avec ses troupes dans le brouillard, mais la bataille est perdue et lui même est tué. De son côté, au cours de cette même bataille, Yukimura Sanada est une fois de plus confronté à Masamune Date. Le Sanada commande l'armée de l'Ouest à la droite de Susukida Kanesuke qui commande le flanc gauche de l'armée de Toyotomi (et sera lui aussi tué), et il engage l'affrontement contre Masamune Date dans le domaine de la tombe de l'empereur Ojin au temple de Konda Hachiman. Yukimura oppose 3000 soldats aux 10 000 hommes de Masamune. La lutte dure approximativement de 12h à 17h avant que Yukimura ne décide de battre en retraite vers le château d'Osaka après la mort des deux commandants Gotō Matabei et Susukida Kanesuke.
Tadateru Tokugawa, sixième fils d'Ieyasu Tokugawa donne alors l'odre à Masamune Date de le poursuivre. Ce dernier refuse ce qui lui vaudra par la suite un exil au Mont Koya. Yukimura quant à lui parvient avec succès à regagner avec ses troupes le château d'Osaka.

Mon des Sanada

Emblème (ou Mon) du clan Sanada

Enfin le 3 juin 1615 débute la bataille de Tennoji-guchi[9] , dernière bataille du siège du château d'Osaka et dernière bataille de Yukimura Sanada.
Une fois encore en infériorité numérique face aux troupes Tokugawa, les hommes de Yukimura sont finalement vaincus. Selon A.L. Sadler dans "La vie du Shogun Tokugawa Ieyasu", la lutte intense de Yukimura contre les troupes hésitantes de l'armée d'Echizen laisse le Sanada gravement blessé et très épuisé. Les soldats d'Echizen arrivèrent rapidement à Yukimura. Trop épuisé pour se défendre, Yukimura retire son casque et se présente à eux en leur disant « «Je suis Sanada Nobushige, sans doute un adversaire tout à fait digne de vous, mais je suis épuisé et ne peux plus me battre. Allez-y, prenez ma tête en guise de trophée! ». Un homme du nom de Nishio Nizaemon lui coupe alors la tête. Yukimura Sanada meurt de façon honorable, laissant derrière lui une légende. Son tombeau se trouve maintenant à Ōsaka au sanctuaire Yasui à l'ouest du temple Shitennō-ji.
Nombre de soldats assistèrent à la mort de Yukimura, et la nouvelle de sa disparition ne tarda pas à se répandre au sein des troupes Toyotomi déjà fatiguées par les nombreuses batailles. Cette annonce mina le moral des troupes.
Le lendemain le château d'Osaka était en feu et Hideyori Toyotomi et sa mère Yodogimi se suicidèrent mettant définitivement fin à la lignée de Toyotomi.

Yukimura Sanada et Sasuke Sarutobi

Yukimura Sanada et Sasuke Sarutobi de Sengoku Basara par Clamp

Le personnage de Yukimura apparaît dans de nombreux jeux-vidéo, Kessen, Samurai Warriors, Sengoku Basara où il est un des personnages principaux ou Pokemon Conquest où il a pour pokemon un Gruikui et un Reptincel/Dracaufeu. Il est présent dans le manga Samurai deeper Kyo où il est un des personnages principaux tout comme dans le manga Brave 10.

Les Clamp fans de la série de jeu Sengoku Basara, ont participé à la réalisation de l'édition collector du quatrième opus sorti le 23 janvier 2014.
Une interview du quatuor ainsi que des illustrations réalisées par elles ont été incluses dans un livret du collector.
L'une des illustrations montre Yukimura Sanada et Sasuke Sarutobi avec leur design propre aux Sengoku Basara. On est ici sur une représentation totalement différente de celle proposée dans Gate 7.

La légende populaire dit que Yukimura Sanada aurait eu dans son entourage proche un groupe de 10 ninjas voués à sa protection les Sanada Jûyûshi ou Dix braves de Sanada.
S'il semble que certains de ces braves auraient pu existé, la plupart sont issus de l'imaginaire. D'abord apparus dans un recueil de contes oraux à l'époque Edo, le Sanada Sandaiki (真田三代记)[10], les 10 guerriers de Sanada sont popularisés avec le Tatsukawa Bunko qui publie deux nouvelles à l'époque Taishô (1912-1926), "Sarutobi Sasuke" et "Les 10 Braves de Sanada".

RéférencesModifier

  1. Page wikipédia anglaise sur l'origine du nom de Yukimura
  2. Page wikipédia française sur Yukimura Sanada
  3. Page wikipédia anglaise sur Yukimura Sanada
  4. Page SamuraiWiki sur Yukimura Sanada
  5. Page wikipédia française sur Komatsuhime
  6. Page wikipédia française sur le renga
  7. Page wikipédia française sur le siège du château d'Osaka
  8. Page wikipédia anglaise sur la bataille de Domyoji
  9. Page wikipédia française sur la bataille de Tennoji-guchi
  10. Page wikipédia anglaise sur le Sanada Sandaiki

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard