FANDOM


Mitsuhide Akechi
Mitsuhide Akechi
(明智 光秀, Akechi Mitsuhide)
Informations
Sexe Masculin Masculin
Race Humain
Famille Historiquement Mitsuhide Akechi était le père de Gracia Hosokawa Féminin
Résidence Kyoto
Occupation Professeur de Chimie au lycée Nishijin
Oni Enka (炎禍)
Personnage historique Mitsuhide Akechi (1528-1582) était un samouraï né dans la province de Mino devenu général au service du daimyo Nobunaga Oda
Caractéristiques physiques
Cheveux Clairs
Yeux ?
Pouvoirs Crée des kekkai, et contrôle d'un oni spécialisé dans les attaques de feu
Titre(s)
Série Gate 7
Début
Manga Chapitre 3 du volume 1 de Gate 7

Hidetsugu et l'Oni

Média
Apparaît dans Manga

Mitsuhide Akechi (明智 光秀) est un des personnages de Gate 7 apparaissant dès le premier volume de la série.
Lors de sa première apparition il attaque Hidetsugu Toyotomi dans le but de lui prendre son oni. Son but final semble être de retrouver Oda Nobunaga et de s'emparer de son oni, le plus puissant qui soit, le Dairokuten-maoh.
Il s’avérera être par la suite le professeur de chimie de Chikahito Takamoto au lycée Nishijin.
Il est l'un des nombreux fameux personnages historiques de la fin de l'ère Sengoku au Japon (XVI° siècle) qui apparaît dans ce manga.

Description du personnageModifier

HistoireModifier

Oni et pouvoirModifier

AnecdotesModifier

Le prénom Mitsuhide se compose de deux kanji, 光 (mitsu) signifiant "lumière", "brillant" et du kanji 秀 (hiide(ru)) signifiant "exceller", "surpasser", "passer maître dans". Ce prénom pourrait se comprendre "par celui qui surpasse la lumière", "celui qui est plus que brillant".

Son nom de famille se compose aussi de deux kanji, 明 (ake(ru)) signifiant "luminosité", "brillance" et de 智 (chi) signifiant "sagesse", "savoir", "intelligence". Akechi serait donc "celui qui a une sagesse lumineuse".

Akechi Mitsuhide

Portrait de Mitsuhide Akechi

Le personnage de Mitsuhide Akechi comme la majorité des personnages de Gate 7, vient d'un personnage historique, Akechi Mitsuhide.

La première partie de sa vie est mal connue.
Akechi Mitsuhide (明智光秀) ou Koretō Mitsuhide (惟任光秀) aussi surnommé Jûbei (十兵衛) serait né en 1528 (certain ouvrage le fond naître en 1526, voire 1515) à Kyoto ou à Kani dans la Province de Mino sous le nom de Hikotaro (彦太郎) et serait le fils de Mitsutsuna Akechi[1][2].
De part son père il appartenait donc au clan Akechi, une branche cadette du clan Toki (puissant clan de shugo (守護), gouverneur militaire de province, ici la province de Mino).
De part cette haute naissance il reçoit une éducation soignée qui fera de lui un homme cultivé, grand amateur de cérémonie du thé et poète à ses heures perdues. Il utilise d'ailleurs un nom de plume, Shoan (咲庵).
Mitsuhide Akechi sert d'abord les shoguns Yoshiteru Ashikaga et Yoshiaki Ashikaga, puis en 1566 il entre au service de Nobunaga, sous le nom de Koretō, après la conquête de sa province natale par celui-ci. Il reçoit Sakamoto, un fief de 100 000 koku dans la province d'Omi, en 1571. Il est ainsi le premier subordonné d'Oda Nobunaga à recevoir un château en récompense de la part de ce dernier.
Il s'agissait sûrement d'un grand honneur car Nobunaga accordait difficilement sa confiance.

Statue d'Akechi

Statue d'Akechi Mitsuhide dans le parc du château de Sakamoto

Cependant, trois de ses généraux purent se venter d'avoir sa pleine confiance Shibata Katsuie, Hideyoshi Hashiba et Akechi Mitsuhide. Après cela, Akechi s'occupa de pacifier la région de Tamba en tenant en échec plusieurs clans dont les Tango et les Isshiki.
Il devient gouverneur de la province de Hyūga et prend alors le surnom de Koretō Hyūga no Kami (惟任日向守), puis il conquiert la province de Tamba, aujourd'hui Kyōto, pour le compte de Nobunaga, ce qui permet à celui-ci d'accéder à l'empereur.
Durant cette conquête de la province de Tamba, Akechi s'empare du château de Yamaki alors sous l'autorité de Hideharu Hatano.
On raconte que Akechi obtint le château en faisant des promesses de paix. Bien que l'objectif de Mitsuhide soit atteint, Nobunaga fait exécuter Hideharu.
Ceci aurait provoqué la colère clan Hatano, à qui Akechi avait, dit-on, confié sa mère en guise de bonne volonté dans le processus de paix.
Bafoués dans leur honneur un groupe de vassaux d'Hideharu auraient assassiné la mère de Mitsuhide Akechi. Bien que cet évènement soit souvent évoquer pour expliquer la trahison d'Akechi envers Nobunaga et l'incident de Honnô-ji, on peut douter de sa véracité historique.
En effet, cette histoire n'est apparue au Japon qu'à partir de l'époque Edo (1603-1868) dans la littérature et le théâtre. Toujours est-il que le 21 juin 1582 Mitsuhide Akechi trahit et cause la mort d'Oda Nobunaga [3] lors des évènements que l'on nomme l'incident de Honnô-ji [4](本能寺の変 Honno-ji no Hen). Oda Nobunaga était alors au sommet de sa gloire. Il avait un an plus tôt détruit le Clan Takeda, son dernier grand opposant. Il tenait le centre du Japon fermement sous son contrôle, et ses derniers rivaux le clan Mori, le clan Uesugi et le déjà mourant clan Hojo étaient affaiblis par des luttes intestines.
Il décida donc d'en finir et d'imposer entièrement son pouvoir au pays. Pour cela, il envoya ses meilleurs généraux poursuivre son expansion militaire dans tout le pays.
Il ordonna a Hideyoshi Hashiba (Toyotomi) d'attaquer le clan Mori, à Niwa Nagahide de préparer l'invasion de la province de Shikoku, à Takigawa Kazumasu de surveiller le clan Hojo des provinces de Kozuke et Shinano, et enfin à Shibata Katsuie d'envahir la province d'Echigo, fief du clan Uesugi.
Pendant ce temps, il invite son allié Ieyasu Tokugawa à visiter avec lui les terres du Kansai qu'il a pris à l'ancien clan Takeda. C'est à ce moment qu'il reçoit une missive de Hideyoshi Hashiba (Toyotomi), dont les forces sont bloquées dans le siège de Takamatsu, qui lui demande des renforts.
Nobunaga laisse Tokugawa poursuivre l'inventaire des terres et part rejoindre le front. Il demande à Mitsuhide Akechi d'aller lui aussi au renfort de Hashiba (Toyotomi).
Sur le chemin, en plein coeur de son territoire, Nobunaga fait une halte au temple de Honnô-ji. Il n'est alors accompagné que d'une centaine d'homme et essentiellement des fonctionnaires, des fonctionnaires judiciaires, des artistes et des commerçants.
De son côté Mitsuhide après avoir reçut cet ordre retourne dans son château de Sakamoto dans la region de Tamba pour préparer ses troupes.
On dit qu'à ce moment là Akachi composa des renga (poèmes) indiquant clairement son intention de se rebeller.

(Akechi a composé le renga suivant :"Toki wa ima, ame ga shitashiru satsukikana." (時は今雨がした滴る皐月かな) qui pourrait se traduire littéralement par "Le temps est maintenant, le cinquième mois quand la pluie tombe."
Cependant certain pense que le poème doit être lu comme : 土岐 は 今 天が下 治る 皐月 か な. Toki ne désigne plus alors le "temps" mais le Clan Toki, clan d'origine des Akechi. Ainsi ce renga signifierai "Toki va maintenant gouverner le royaume sous les Cieux.")

En effet, Mitsuhide a pu voir ici une occasion parfaite. Nobunaga était sur ses terres avec un troupe réduite et ne s'attend pas à y être attaqué. De plus, tous les grands daimyo allié étaient éparpillés à sa demande à travers le pays.
Akechi lève une armée de 10 000 hommes parfaitement armée et rejoint donc Nobunaga. Pour ne lever aucun soupçon il affirme que cette puissante troupe a été demandée par Nobunaga lui même qui souhaite ainsi faire une démonstration de sa puissance.
Akechi arrive donc sans problème à Honnô-ji où il annonce "L'ennemi attend à Honno-ji!" ( Teki wa Honnoji ni ari!敵は本能寺にあり).
Les troupes d'Akechi n'ont aucune difficulté à encercler Honnô-ji. Bien qu'elles tentent de résister les troupes de Nobunaga en très large infériorité numérique ne peuvent rien faire. Nobunaga se réfugie à l'intérieur du temple d'Honnô-ji afin de commettre le seppuku. Il aurait alors dit à son serviteur : "Ran, ne les laisse pas entrer". Il s'agissait d'un jeune page du nom de Ranmaru Mori qui mis alors le feu au bâtiment afin que personne ne puisse récupérer le corps et surtout la tête de son seigneur, et qui se suicida en suivant. Il est resté dans l'histoire comme un modèle de dévotion et de loyauté.
Le corps d'Oda Nobunaga ne fuit jamais retrouvé.
De son côté Mitsuhide continua sa rébellion en attaquant le fils aîné et héritier de Nobunaga, Oda Nobutada. Ce dernier fut à son tour contraint au suicide.
Après avoir vainement tenté de persuader les vassaux d'Oda de le reconnaître comme le nouveau maître des terres de Nobunaga, Akechi se rend au château d'Azuchi pour tenter de trouver des alliés pour le soutenir et envoie un message à la cour impérial pour l'informer de sa position et la forcer à le reconnaître comme nouveau maître.

Lettre d'Akechi

Lettre écrite par Mitsuhide Akechi demandant l'aide du clan Hosokawa

Il envoie une lettre à son gendre Tadaoki Hosokawa [5], l'époux de sa fille Gracia, et au père de ce dernier Fujitaka Hosokawa [6] enfin de demander leur aide, mais ses derniers restes sourds à ses appels refusant d'être associés à sa traîtrise.
Akechi écrit aussi au clan Mori que combat les forces Hideyoshi Hashiba (Toyotomi) pour leur proposer une alliance. Mais la missive est interceptée par les forces d'Hideyoshi qui découvre le complot.
En apprenant la nouvelle de la mort de Nobunaga et la trahison d'Akechi, Hideyoshi négocie immédiatement un traité de paix avec le clan Mori, tout en n'ébruitant pas le décès de son seigneur. Il dirige ensuite ses troupes vers Kyoto qu'il parvient à faire avancer à une allure de 30 à 40 km pour jour afin de stopper au plus vite Akechi.
De son côté Akechi continue de chercher désespérément des alliés, ses troupes n'étant pas assez puissante pour faire face aux alliés de Nobunaga. Contrôlant deux château dans la région de Yamazaki il cherche à y recruter des soldats.
Mais, moins de deux semaines après l'incident de l'Honnô-ji, les troupes d'Hideyoshi auxquelles se sont alliés d'autres troupes fidèles à Nobunaga arrivent à Yamazaki[7].
En apprenant le nombre d'homme qui compose les troupes de Hashida(Toyotomi) (selon les dires entre 20 000 et 40 000 hommes) et ne voulant pas se retrouver coincé dans son château, Akechi met en place une stratégie défensive lui permettant de faire face malgré l'infériorité numérique de ses troupes(de 10 000 à 16 000 hommes).
Il part vers le sud et dispose son campement entre une rivière, l'Enmyōji-gawa (servant de barrière défensive) et une montagne qui forment un couloir d'étranglement naturel. Ainsi, il limite le nombre d'ennemis pouvant avancer en même temps.
Mais de son côté Hideyoshi n'est pas en reste, il place une partie de ses hommes dans une zone boisée appelée Tennōzan, juste à l'extérieur de la ville de Yamazaki, qui était une zone clé pour le contrôle stratégique de la route de Kyoto.Ce détachement sous les ordres de Nakagawa Kiyohide sécurise cette zone.
Puis il prend le commandement la majorité de l'armée qu'il mène à Yamazaki. Ses forces parviennent à prendre la montagne et obtiennent un avantage significatif. Grâce à cela, cette nuit-là, les hommes de Hideyoshi envoyent un certain nombre de ninjas dans le camp Mitsuhide, qui mettent le feu aux bâtiments et provoquent la peur et la confusion.

Tombe d'Akechi

Sépulture de Mitsuhide Akechi

Le lendemain matin (le 2 juillet 1582), les principaux combats s'engagent. Constatant que des hommes d'Hideyoshi commencent à s'amacer le long de la rive opposée de la Enmyōji-gawa, une partie des troupes de Mitsuhide décide de traverser la rivière, en cherchant à se frayer un chemin jusqu'à la colline boisée Tennōzan. Ils sont alors violemment repoussés par des tires d'arquebuse.

Hideyoshi prend l'avantage et lance l'aile droite de ses forces à travers le fleuve, en direction de la ligne de front de Mitsuhide. Leur avancé significative permet bientôt à l'aile gauche de les rejoindre, avec le soutien du haut de Tennōzan. La majorité des hommes Mitsuhide prend alors la fuite, à l'exception de 200 hommes sous les ordres de Mimaki Kaneaki qui prennent la charge mais sont détruits par force plus importante d'Hideyoshi. Bientôt, c'est la panique dans l'armée de Mitsuhide qui est chassée par l'armée de Hideyoshi jusqu'à Shōryūji . Mitsuhide lui-même s'enfuit encore plus loin, dans la ville de Ogurusu, où il est capturé et tué par des bandits.
La version la plus répandue sur la cause de sa mort est qu'il aurait été tué par un guerrier paysan, du nom de Nakamura, avec une lance de bambou.
Cependant, il existe aussi des rumeurs affirmant qu'il n'aurait pas été tué, mais qu'il aurait commencé une nouvelle vie en tant que prêtre sous le nom Tenkai.
Cette victoire sur Akechi permit à Hideyoshi de prendre le contrôle des anciens territoires de Nobunaga puis finalement de tout le Japon.

Si la fin de sa vie est relativement bien connue, de nombreux mystères demeurent sur Mitsuhide Akechi, notamment les raisons qui l'ont poussées à trahir Oda Nobunaga alors qu'il devait parfaitement en connaître les conséquences d'un tel acte.

Temple de Mitsuhide Akechi

Temple de Mitsuhide Akechi à Kyoto fleuri avec des platycodons (campanules) fleur emblème du clan Akechi

Pour expliquer les raisons qui poussèrent Akechi à agir de nombreuses théories sujettes à controverse et diverses spéculations s'affrontent.
Bien qu'il existe plusieurs théories les plus communément admises sont que :

  • qu'il a agi par rancune personnelle,
  • par peur,
  • avec l'ambition de prendre le contrôle du Japon,
  • pour protéger la cour impériale dont l'autorité n'était pas respecté par Nobunaga,
  • pour supprimer un révolutionnaire iconoclaste.


Beaucoup pensent que ses véritables motivations sont surement une combinaison de plusieurs de ces raisons.

Ainsi on évoque un incident durant lequel Nobunaga invita Tokugawa Ieyasu au château Azuchi. Pour l'occasion Akechi était le responsable de la restauration et des besoins de Ieyasu et de ses hommes. Cependant, sans qu'on en connaisse la raison Nobunaga lui aurait retiré ce poste et lui aurait crié dessus devant les invités en prétendant qu'il aurait fait servir du poisson pourri.

Akechi mon

Emblème (ou Mon) du Clan Akechi

Une autre histoire dit que lorsque Nobunaga a donné l'ordre à Akechi d'aider Hashiba Hideyoshi (Toyotomi), c'était dans le but de tester ses performances militaires. En effet, Nobunaga avait déjà fait envoyer deux de ses fidèles serviteurs, Sakuma Nobumori et Hayashi Hidesada , en exil à cause de leurs médiocres performances. Akechi aurait pu penser, qu'en cas d'échec, qu'il subirait le même sort.
Akechi étant déjà dans la cinquantaine, certains pensent qu'il aurait pu se sentir en danger et envisager un avenir sombre.

On évoque aussi des évènements qui ce seraient déroulés lors l'invasion de la province Tamba, qui aurait causé la mort de la mère d'Akechi Mitsuhide par la faute de Nobunaga (voir ci-dessus). Akechi Mitsuhide se serait senti humilié et déprimé par cet tragédie et aurait finalement décidé de tuer son maître. Cette histoire, cependant, n'a commencé à circuler qu'au cours de la période Edo , et est d'origine historique douteuse.

Luís Frois, missionnaire portugais ami de Nobunaga, a quant à lui a écrit que Mitsuhide Akechi était un homme qui aimait user de stratégie de tromperie et de détournement. Il a également suggéré que le daimyô n'aimait pas Mitsuhide parce qu'il n'appartenait pas au clan Fudai, clan qui avait servi le clan de son maître pendant une longue période. De plus, beaucoup de livres déclarent que Nobunaga insultait et frappait souvent Mitsuhide, et qu'il le forçait à boire du sake, alors qu'Akechi n'était pas un grand buveur.

Enfin une dernière théorie avance que Mitsuhide Akechi n'aurait été que la marionnette de Hideyoshi Toyotomi (Hashida).
En effet, on a souvent dit que Hashiba (Toyotomi) n'avait en fait aucun besoin de renforts, mais qu'il en a quand même demandé à Nobunaga pour diverses raisons. Ceux qui le pensent fidèle à Nobunaga avancent qu'il voulait éviter d'ajouter une nouvelle victoire à son compte, et qu'il préférait en laisser le mérite à Nobunaga lui-même : en effet, Hashiba(Toyotomi) avait fait une progression fulgurante du statut de simple fantassin à celui de général en chef sous les ordres direct de Nobunaga, au grand dam de certains des généraux qui étaient devenus ses subordonnés ; il pouvait alors être raisonnable de faire preuve d'humilité. D'autres soupçonnent que Hashiba(Toyotomi) ou ses vassaux voulaient en fait mettre Nobunaga dans une position vulnérable sur le front, où il aurait facilement pu être assassiné. Une autre thèse fait de Hashiba(Toyotomi) la tête pensante derrière la trahison de Mitsuhide Akechi, qu'il éliminera ensuite rapidement.

On retrouve le personnage de Mitsuhide Akechi dans les jeux video Samurai Warriors 2, Sengoku Basara: Samurai Heroes, ou encore comme personnage non jouable dans Pokemon Conquest où il a pour Pokemon un Artikodin.

RéférencesModifier

  1. Page wikipédia française sur Akechi Mitsuhide
  2. Page wikipédia anglaise sur Akechi Mitsuhide
  3. Page wikipédia anglaise sur Oda Nobunaga
  4. Page wikipédia anglaise sur la bataille de Honnô-ji
  5. Page anglaise de Tadaoki Hosokawa
  6. Page wikipédia anglaise sur Fujitaka Hosokawa
  7. Page wikipédia anglaise sur la bataille de Yamazaki

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard